Le logo du site

Saison
16.17

photo du théatre

7 rue Louise Weiss
75013 Paris
01 45 84 72 00
contact@theatredunois.org





Tout Public
Le mercredi 18 janvier à 19:00
Le vendredi 20 janvier à 19:00
Le samedi 21 janvier à 16:00
Le dimanche 22 janvier à 16:00

Une rencontre avec les artistes est prévue après chaque représentation

Scolaires
Le mercredi 18 janvier à 10:00
Le jeudi 19 janvier à 10:00
Le jeudi 19 janvier à 14:30
Le vendredi 20 janvier à 10:00


Duree : 50'


RESERVEZ

Xavier Machault jeu
Théo Ceccaldi violon
Valentin Ceccaldi violoncelle
Fanny Duchet assistanat à la mise en scène
Éric Marynower lumières


LA PRESSE

Le communiqué de presse

Revue de presse :

- article du Petit Bulletin de Grenoble


theatre - MUSIQUE

CONTRE LES BETES
Texte Jacques Rebotier

Mise en scène Émilie Le Roux



Après Dieu, il y a l’Omme, une espèce sans H, le contremaître du monde. Il règne sans partage sur le végétal, le minéral, et les bêtes, égorgeables, boudinables, labélisables à merci… De la chair à soumission qu’il traque et parque sans retenue, pourvu que ça rapporte !

Des larmes de sang pleuvent sur la terre asservie. Il existait en l’an 2000 un million d’Hespèces menacées. Mais combien de bêtes ne servent à rien ? Prenez les lucioles qui s’éteignent une à une. Quel usage pour un être éclairé ? Il faudrait aimer la nuit, goûter la poésie d’un monde pas forcément rentable…Et là n’est pas le propre de l’homme. La bestialité est le propre de l’Omme.

Les mots du poète Jacques Rebotier, traversés par l’ironie, font entendre l’absurdité de l’Homme qui, à mesure qu’il progresse dans sa connaissance du monde, s’ingénie à le détruire. Dans Contre les bêtes, le comédien Xavier Machault se lance dans une joute rythmique pleine de mordant et de malice avec un violoniste et un violoncelliste. Le spectacle, conçu comme une forme hybride entre théâtre et concert, est un cheminement jubilatoire où les mots et les notes allument les esprits et ouvrent des brèches. L’art comme antidote à la bêtise… pour que tienne encore debout un zeste d’Homme, avec un grand H !

À l’origine du travail de la compagnie Les Veilleurs, une interrogation -comment agir sur le monde, se l’approprier, quand les mots manquent ? – et la conviction que le théâtre est une formidable porte d’accès au monde sensible. Menée par la metteuse en scène Émilie Leroux, la compagnie explore des textes où la poésie réinvente et enchante le monde, devient politique. Après Mon frère, ma princesse qui soulevait la question de l’identité, la création Contre les bêtes, fruit d’une rencontre entre un chanteur-interprète, deux musiciens et l’équipe artistique des Veilleurs, pose un regard ironique et mordant sur les mots qui crissent et qui grincent pour révéler l’absurdité du monde. Pas de doute, le théâtre est un espace qui ouvre de nouvelles perspectives pour nous mettre en mouvement.

AUTOUR DU SPECTACLE


ENFANTS SORTEZ VOS PARENTS !

MINUTE PAPILLON
Cie Paul les Oiseaux
LES PREJUGES
Cie Rêve général !
LA VOYAGEUSE